Le blog de Jean-David Desforges

Le masque funéraire de Toutânkhamon endommagé

23 Janvier 2015 , Rédigé par Jean-David Desforges Publié dans #Vandalisme

[ÉGYPTE] Lu sur huffingtonpost.fr

Un nettoyage qui tourne mal et voilà un des trésors archéologiques les plus précieux à jamais balafré. Le masque funéraire de Toutânkhamon a été endommagé de manière irréversible. La barbe dorée et bleue du pharaon a été grossièrement recollée avec une résine désormais visible.

L'objet de plus de 3300 ans, a subi une réparation bâclée et les causes de l'accident sont encore floues. Les autorités égyptiennes ont ordonné l'ouverture d'une enquête. Certaines sources citées par le Wall Street Journal parle d'une opération de nettoyage fatale en octobre dernier.

Le site Al Araby Al Jadeed a relayé une photo des dégâts -une fissure très visible entre le visage du masque et la barbichette, alors que celle-ci y était auparavant directement attachée- sur son compte Twitter, ajoutant que la lumière de la salle où est exposé le masque funéraire a été tamisée :

"Le masque aurait du être amené au plus vite au laboratoire de conservation, mais ils étaient pressés de l'exposer et ont choisi d'utiliser un matériau qui sèche rapidement. Maintenant, on aperçoit une couche de jaune transparent", déplore un ancien conservateur à l'Associated Press.

Par peur des représailles, d'autres ont pris la parole sous couvert d'anonymat, notant que le masque avait été abîmé par l'utilisation d'une spatule de métal pour gratter l’excédent de colle. Un autre assure que la barbe a été volontairement retirée parce qu'elle commençait à se détacher.

Secrets

Le masque funéraire a été découvert dans la tombe du jeune roi en 1922 par l'archéologue britannique Howard Carter. Pillé à deux reprises, le tombeau de Toutânkhamon, inhumé en Égypte vers 1322 avant J.-C, garde encore quelques secrets. National Geographic publiait récemment un papier sur les objets de la sépulture étudiés aujourd'hui alors qu'ils avaient été délaissés par les archéologues et confinés aux réserves des musées.

Le masque en or massif compte parmi les principales attractions du musée du Caire. Depuis la chute du régime de Hosni Moubarak en 2011, l'industrie touristique égyptienne, un temps pilier de l'économie, peine à se remettre des années d'instabilité politique qui ont frappé le pays. L'exposition sur le "pharaon enfant" faisait partie des initiatives mises en place pour dynamiser le secteur.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article