Le blog de Jean-David Desforges

"Gilles va devenir obsédé"

19 Mai 2014 , Rédigé par Jean-David Desforges Publié dans #Les chasseurs de trésor français, #Mes billets

"Gilles va devenir obsédé"

[PASSAGE EN REVUE] Dans sa quête de promotion, le marchand de détecteurs de métaux Gilles Cavaillé raconte aujourd'hui comment il a additionné dans sa longue carrière les découvertes de pièces de 20 francs et de prothèses dentaires perdues dans les vagues.

Derrière ces anecdotes à pouffer de rire, on peut bien se demander comment bâtir un projet professionnel et une entreprise. Est-ce que vendre ces appareils permet vraiment de vivre ? Tous les défunts de France ne se faisant pas incinérer, et n'ayant pas tous un pacemaker, posé à l'insu de leurs proches, le détecteur de métaux est-il si utile en thanatopraxie ? Les questions soulevées dans cet article de fond méritent des réponses que je laisse aux soins des lecteurs. Pour ma part, il s'agit plutôt de s'intéresser au protagoniste.

Pour mieux connaître Gilles Cavaillé, je recommande de lire ses éditoriaux de la revue Monnaies & Détections où il dénigre plus volontiers le Ministère de la Culture et les scientifiques. Vous y trouverez aussi la promotion d'un certain nombre de découvertes scandaleuses, ces découvertes que j'ose appeler des fouilles archéologiques clandestines, du pillage du patrimoine, du recel de biens culturels extraits illégalement... En 2010, dans le n° 55, Gilles Cavaillé expliquait que faire barrage aux stratégies des détectoristes faisait que "la France reste un désert archéologique". On en conclue que les archéologues ne découvrent rien ? Qu'ils sont inutiles ? Mais y a-t-il vraiment quelque chose de compréhensible sous la plume de G. Cavaillé ?

Allez, moi aussi j'ai des anecdotes. Je vous les raconte. Par exemple, dans ce même éditorial de 2010, G. Cavaillé honore Maxime Galley, alias Max du 70. Ce jeune homme dépouille les cadavres de combattants de la Grande Guerre. Il le prouve lui même en produisant des clichés des prothèses dentaires sur un forum. Voyez le lien suivant :

Une autre anecdote. Le journaliste Laurent Dy produit en 2011 son documentaire Pilleurs de tombe, chasseurs d’histoire. Gilles Cavaillé est interviewé sur son commerce, à 8'15'' :

 

Journaliste : Mais, vous vendez aussi des cartes archéologiques ?


Cavaillé : oui, mais c'est pour être sûr de ne pas aller sur des sites archéologiques.


J : Ça sert aussi pour aller sur des sites archéologiques.


C : Ça marche dans les deux sens. Ca


J : Vous a-t-on déjà dit qu'on vous les achetait pour éviter les sites archéologiques ?


C : Ben non. (gêné)

"Gilles va devenir obsédé"
"Gilles va devenir obsédé"
"Gilles va devenir obsédé"
"Gilles va devenir obsédé"

Comme Gilles Cavaillé l'écrivait sur le forum loisirs-detections.com :

 

"lhypocrisie me gonfle." (sic)

 

Je continue avec les casseroles ?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article