Le blog de Jean-David Desforges

Corbeaux du Web, corbeaux des champs

30 Mai 2014 , Rédigé par Jean-David Desforges Publié dans #Mes billets, #Blog piraté

Corbeaux du Web, corbeaux des champs

Les corbeaux du Web sont des volatiles très très bruyants. Ils se jettent sur la moindre occasion d’aller croasser de-ci de-là. Mais comme beaucoup d’oiseaux, ils ont la cervelle que la nature leur a offerte. Il en découle une incohérence amusante.

Mais peut-être sont-ils saoulés par leurs propres bruits ? Dernièrement, nos corbeaux ont filé à tir d’ailes vers la Pologne pour se percher sur le blog de Paul Barford. Trois fientes et les voilà revenus sur leur perchoir Facebook.

Ces corbeaux, je le rappelle, ont piraté mon compte sur Overblog. La première version Agir contre le pillage a été détruite, ainsi qu’un autre blog que je venais de commencer sur un sujet différent. Si comme les corbeaux le clament, ils n’ont fait que se plaindre de ma prose, ils signent doublement le délit. 1, ils font l’aveu d’une intervention contre le blog, plus légère pour détourner les soupçons vers une coïncidence. 2, ils prennent l’adresse agir-contre-le-pillage moins de 40 minutes après le piratage.

Si un article du blog posait problème, pourquoi tout est détruit, y compris un autre blog ? Overblog a confirmé les attaques contre agir-contre-le-pillage qui est désormais, grâce à leur offre passé en .org, bénéficiant ainsi de plusieurs protections contre les piratages. Overblog me confirme aussi que seuls les crimes peuvent être signalés, mesure mise en place aussi pour prémunir l’entreprise de poursuites pour complicité. En aucun cas, Overblog ne peut se substituer à la Justice. Si un litige existe, les recours légaux existent.

Or, nos corbeaux aiment à faire croire que la Justice frappe à leur demande. Cette clique d’anonymes en draine quelques autres dans son sillage. Et comme tout corbeau digne de son espèce, où les trouve-t-on sur leur temps de loisir ? Dans les labours, en train de piller consciencieusement notre patrimoine.

A jouer les incompris et les innocents, ils espèrent faire oublier ce qu’ils sont : des pilleurs.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article