Le blog de Jean-David Desforges

Les hirondelles reviennent, les pétitions aussi

27 Avril 2014 , Rédigé par Jean-David Desforges Publié dans #Pressions sur le patrimoine, #Mes billets

Les hirondelles reviennent, les pétitions aussi

[FRANCE] Lu sur change.org Une énième pétition vient d'être mise en ligne par le groupe poujadiste "Action Centurion" (1). Cette émanation de la Fédération Européenne des Prospecteurs utilise encore le support change.org. On doit aux mêmes le soutien grotesque au spécialiste des fibules M. Feugère, et son projet de base participative de petits objets métalliques (2), et la pétition diffamatoire concernant votre serviteur (3).

Pour autant qu'ils soient poujadistes, ces détectoristes apprécient d'avoir recours aux parlementaires tout en salissant l'administration et le gouvernement. Il s'agit de contrecarrer le projet de loi sur le patrimoine culturel, notamment un point concernant la modification de la dévolution du mobilier archéologique.

Dans ce nouveau texte, nous percevons le coup de patte de quelques archéologues appelaient à la rescousse. Enfin... d'assez médiocres archéologues car ils utilisent abondamment le contre-sens structure / fait archéologique commis par l'archéologie financière, et le préconçu aberrant objet + "structure" = site. Ces tics de pensée ne tromperont personne.

Un point de vue borné sur la polarité contexte / absence de contexte pour les objets archéologiques y est également déployé par des personnes ignorant qu'un objet n'est isolé de son contexte qu'à partir du moment où il est mis dans une poche et déplacé. Tant qu'un objet reste dans une parcelle, il y conserve sa valeur d'indice de vestiges sous-jacents, eux-mêmes en lien avec un établissement, un terroir, etc.

Poussons un peu plus loin l'analyse de ce texte et nous découvrons que certains passages proposent des conséquences à des causes sans aucun lien tangible ! De l'ordre de la jérémiade ou de l'incantation, le développement de la pensée détectoriste se fait dans un monde de magie.

Cette pétition serait incomplète sans le recours à la prose du collectionneur de monnaies gauloises L.-P. Delestrée. Nous la retrouvons dans le point II.1 et dans la fantasque formule "régimes d’exclusion assortis de mesures confiscatoires aussi généralisées qu’inopérantes."

En conclusion, nous noterons que ce vent de panique est soulevé par la possibilité qu'un jour prochain, les détectoristes ne puissent plus se couvrir par des autorisations bidons de propriétaires fonciers : les objets archéologiques qu'ils détecteront seront la propriété de la République française. Ils voleront donc l’État, ce que bon nombre fait déjà. Et puis, les détectoristes affirmant ne découvrir que très rarement des objets intéressants l'archéologie, pourquoi alors avoir peur de ce changement ?

Bannière explicite du groupe Centurion annonçant la mise en ligne de la pétition.

Bannière explicite du groupe Centurion annonçant la mise en ligne de la pétition.

(1) https://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/projet-de-loi-patrimoine-atteinte-au-droit-de-propri%C3%A9t%C3%A9

(2) http://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/ministre-de-la-culture-et-du-cnrs-pour-permettre-de-r%C3%A9tablir-la-base-des-art%C3%A9facts-de-michel-feug%C3%A8re

(3) http://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/inrap-jean-paul-jacob-reintegrez-jean-david-desforges-archeologue-licencie-pour-incompetence

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article